technicien

technicien, ienne [ tɛknisjɛ̃, jɛn ] n. et adj.
• 1836; de technique, sur le modèle de physicien
1Personne qui possède, connaît une technique particulière. professionnel, spécialiste. Technicien de... « découvrir en Balzac, sous le romancier, un technicien parfait de toutes les questions traitées » (Henriot). « Agacement du technicien devant le profane » (Maurois) . (1965) Milit. Officier technicien : officier de l'armée de terre ou de l'air appartenant à un corps de spécialistes.
Technicien(ne) de surface : personne chargée de l'entretien et du ménage dans les lieux publics, les bureaux.
2Personne qui connaît et contrôle professionnellement telle ou telle des applications pratiques des diverses sciences dans le domaine de la production et de l'organisation économique (opposé à théoricien). Pays qui a besoin de techniciens.
3Agent spécialisé qui travaille sous les ordres directs de l'ingénieur, dans une industrie, une entreprise. Brevet de technicien supérieur ( B. T. S.) .
4 Adj. (v. 1930) De la technique; qui fait prévaloir la technique. Une civilisation technicienne.

technicien, technicienne nom Personne qui connaît et pratique une technique : Ce pianiste est un bon technicien. Professionnel qualifié d'une technique. Personne qui travaille sous les ordres d'un ingénieur, d'un directeur de laboratoire, en particulier au C.N.R.S. ● technicien, technicienne (expressions) nom Technicien de surface, employé d'une entreprise de nettoyage, chargé de faire le ménage dans des bureaux, des lieux publics. ● technicien, technicienne (synonymes) nom Professionnel qualifié d'une technique.
Synonymes :
- spécialiste
technicien, technicienne adjectif Qui relève de la technicité.

technicien, enne
n.
d1./d Personne qui connaît une technique déterminée. Technicien du froid.
d2./d Spécialiste de l'application des sciences au domaine de la production.
d3./d Professionnel spécialisé qui, sous les directives d'un ingénieur, dirige les ouvriers dans une entreprise.

⇒TECHNICIEN, -IENNE, adj. et subst.
I. — Substantif
A. — Personne qui connaît, qui pratique une technique particulière. Synon. spécialiste, professionnel. Excellente technicienne; technicien averti. Les ambassades comme les ministères des affaires étrangères doivent de plus en plus (...) céder le pas aux représentants de services spécialisés. Faute pour le diplomate de pouvoir se faire technicien, c'est le technicien qui se fait diplomate (CHAZELLE, Diplom., 1962, p. 48). L'aviation, jusque-là affaire de techniciens, devient à son tour réellement populaire (CACÉRÈS, Hist. éduc. pop., 1964, p. 100).
1. Spécialement
a) [Corresp. à technique I B 1] SPORTS. Henri Bard, technicien notoire, écrivait déjà en 1927: « Il n'y a pas de règle de jeu plus discutée que celle relative à l'off-side ou hors-jeu (...) » (J. MERCIER, Footb., 1966, p. 31).
b) [Corresp. à technique I B 2] Si l'on écrivait une « étude sur l'utilisation actuelle de Shakespeare » en le considérant tout bonnement comme un praticien ou technicien arrivé à un certain point de la connaissance de son spectateur, que faudrait-il considérer comme utilisable aujourd'hui? (VALÉRY, Corresp. [avec Gide], 1898, p. 326). [La Symphonie Jupiter] Cette machine savante, dont les techniciens analyseront les rouages, semble transparente au profane, tant le plan en est simple et clair (GHÉON, Prom. Mozart, 1932, p. 332).
2. [Dans diverses constr.]
a) Loc. En technicien. En spécialiste. Affaire de technicien. Affaire de spécialiste. M. Béguin (...) a contesté, en technicien qu'il est, les chiffres officiels concernant le prix de revient au mètre carré de construction (Le Figaro, 19-20 janv. 1952, p. 10, col. 6).
b) Technicien de + subst. Technicien de l'art équestre, du bâtiment, des finances, de la publicité. Scali rencontrait (...) ce que les techniciens de la guerre appelaient « les guerriers ». Scali aimait les combattants, se méfiait des militaires et détestait les guerriers (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 789). [Le joueur] s'efforce, disent les techniciens du jeu, d'écraser la balle au sol dans le camp adverse (Comment parlent les sportifs ds Vie Lang. 1952, p. 84).
c) En appos. Chef technicien; officier technicien. Le chef d'entreprise s'attachera un adjoint technicien s'il a une formation de base commerciale et un adjoint commerçant s'il a une formation de base technique (BRUNERIE, Industr. alim., 1949, p. 256). Un des plus brillants administrateurs techniciens français, Pierre Guillaumat (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p. 97).
Ministre technicien. Ministre choisi davantage pour ses compétences techniques que pour son appartenance politique. Pour un ministre de l'Économie (...) qui (...) joue sans fausse note, depuis vingt-sept mois, la partition du « ministre technicien », cette volonté de « parler politique » surprend (L'Express, 26 juill. 1980, p. 44, col. 1).
d) En compos. Si l'entreprise est petite, ou même moyenne, cet ingénieur de l'alimentation la dirigera techniquement avec l'aide d'un technicien-dessinateur et d'un chimiste au laboratoire (BRUNERIE, Industr. alim., 1949, p. 155). Inadéquate, celle [la conception traditionnelle] de l'architecte-technicien, à qui l'on demande juste de traduire des données dans un espace et dans un cadre économique (Le Nouvel Observateur, 27 sept. 1980, p. 77, col. 3).
B. — [P. oppos. à théoricien, scientifique]
1. Personne qui connaît et domine professionnellement une ou plusieurs techniques, qui est spécialisée dans les applications pratiques des sciences en vue de la production et de l'organisation économique. Technicien diplômé, qualifié; technicien après-vente, de maintenance. La cybernétique est née en Amérique, dans les années 40, de la rencontre de mathématiciens (...), de physiciens et de techniciens (...) et de physiologistes (RUYER, Cybern., 1954, p. 5). La mise en œuvre de l'énergie nucléaire (...) a recours à toutes les branches de la science et de la technologie, elle a besoin des chercheurs et techniciens appartenant à toutes les disciplines (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p. 244).
Technicien de + subst. Techniciens de la recherche, qui devront recevoir une formation géographique, tout en étant capables de pratiquer des techniques plus ou moins complexes, analyses chimiques, sédimentologiques (Colloque géogr. appl., 1962, p. 30). Le pouvoir des savants, des chercheurs et des techniciens de la science pure et appliquée (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 451).
2. Spécialement
a) [Dans la hiérarchie professionnelle] Travailleur, agent qui appartient à la catégorie se situant entre celle des ouvriers qualifiés et celle des ingénieurs; ,,ouvrier supérieur, du niveau cadre, ayant plusieurs années de formation`` (CIDA 1973). Il faut à présent toujours plus de techniciens, toujours une plus grande spécialisation, toujours plus de cadres (Encyclop. éduc., 1960, p. 269). [Dans le cadre du Centre National de la Recherche Scientifique ou de l'Éducation nationale] Ingénieurs, techniciens, administratifs; personnel administratif, technicien, ouvrier et de service.
Technicien de + subst. Technicien d'instruments; technicien de construction ou d'observation; technicien d'élaboration de normes; technicien de corps de métier artisanal (BRANC. Écon. 1973).
b) [Dans le cadre du cursus d'études] Diplôme de technicien; écoles d'ingénieurs et de techniciens. L'enseignement long (...) comprenant (...) les sections de techniciens de l'industrie, du commerce, des activités sociales et de l'agriculture (BELORGEY, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 313).
Brevet de technicien. Le brevet de technicien de bureau d'étude permet aux titulaires de ce diplôme de travailler directement aux côtés d'un ingénieur de l'industrie mécanique (Encyclop. éduc., 1960, p. 184). Le mot [technicien] a pris dans l'industrie un sens plus étroit depuis le décret du 19 février 1952 créant un « brevet de technicien » (SUAVET 1963).
Brevet de technicien agricole (Lar. agric. 1981).
Technicien supérieur. Technicien licencié ou admissible à une grande école après adaptation technique (d'apr. BRANC. Écon. 1978). Du technicien au technicien supérieur et à l'ingénieur: c'est la promotion supérieure du travail (Encyclop. éduc., 1960, p. 269).
c) ADMIN. MÉD. Technicien de laboratoire. ,,Personne munie ou non d'un diplôme, assurant des besognes techniques au sein d'un laboratoire d'analyses biologiques`` (Méd. Biol. t. 3 1972). En France, les techniciens de laboratoire ne font pas partie des auxiliaires médicaux (Méd. Biol. t. 3 1972).
d) AVIAT., AÉRON. Techniciens au sol. Dans ce cas, les techniciens au sol déclenchaient par un signal la mise en marche automatique des rétro-fusées et de tout le système de retour à la terre (GUILB. Astronaut. 1967).
e) Empl. subst. fém. Centres de formation (...) de techniciennes rurales de Clairoix (Oise) (...) pour les maisons familiales (Encyclop. éduc., 1960, p. 193).
Technicienne de surface. Synon. de femme de ménage. On les appelle des « techniciennes de surface », pourquoi pas des femmes de peine , Levées à 3 heures du matin, elles (...) s'éreintent deux fois par jour à nettoyer les carrelages pour un salaire mensuel de 2 800 francs (Le Nouvel Observateur, 26 oct. 1984, p. 19, col. 1).
II. — Adj. Qui est relatif à la technique, qui la fait prévaloir, qui est axé sur l'emploi de la technique. Civilisation, culture, tournure d'esprit technicienne. S'il est vrai que cette qualification sera surtout une qualification technicienne, c'est une solide culture scientifique et technique de base qui sera de plus en plus nécessaire (Traité sociol., 1967, p. 460).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. A. Subst. 1. 1836 « auteur qui a écrit sur les préceptes des arts » (Ac. Suppl.); 2. 1907 « personne qui connaît et pratique la technique d'une science » (BARRÈS, Cahiers, t. 5, p. 108). B. Adj. 1933 (MALÈGUE, Augustin, t. 2, p. 417). Dér. de technique; suff. -ien. Fréq. abs. littér.:193. Bbg. GALL. 1955, p. 123. — QUEM. DDL t. 34.

technicien, ienne [tɛknisjɛ̃, jɛn] n. et adj.
ÉTYM. 1836, « technologue », sens mod., déb. XXe; de technique, sur le modèle de physicien.
———
I
1 Personne qui possède, connaît une technique particulière Professionnel, spécialiste. || Le technicien et le profane (cit. 9). || Un technicien de… (→ Coordination, cit. 1; doubler, cit. 8). || Un, une excellente technicienne. || Les techniciens et les technologues.
1 Un ouvrier qui se laisse conduire par la chose, la coutume et l'outil, n'est pas encore un technicien. Un technicien exerce la plus haute pensée, et la mieux ordonnée; un technicien découvre, réfléchit, invente; seulement sa pensée n'a d'autre objet que l'action même. Il ne cesse d'essayer. Toutes ses idées sont des idées d'actions.
Alain, Propos, 20 août 1930, Pl., p. 950. → Technique, cit. 8.2.
2 Opprimé par la technique (l'ouvrier) se veut technicien parce qu'il sait que la technique sera l'instrument de sa libération; s'il doit pouvoir un jour contrôler la gestion des entreprises, il sait qu'il y parviendra seulement par un savoir professionnel, économique et scientifique.
Sartre, Situations III, p. 234.
En appos. || Ministres techniciens, qui ont à connaître des problèmes techniques (finances, marine, etc.) plus que politiques (→ Guider, cit. 13).
(1965). Milit. || Officier technicien : officier de l'armée de terre ou de l'air appartenant à un corps de spécialistes.
2 (Opposé à théoricien, à chercheur en science pure). Personne qui connaît et contrôle professionnellement une ou plusieurs techniques (II., 2.), des applications pratiques des sciences dans le domaine de la production et de l'organisation économique (→ Technique, cit. 5). || Pays qui a besoin de techniciens, qui prépare (cit. 13) des techniciens.
Spécialt. Agent spécialisé qui exécute les projets des ingénieurs en dirigeant l'exécution matérielle par les ouvriers. || Ouvriers et techniciens d'une usine de produits chimiques, d'une raffinerie.(Au Centre national de la Recherche scientifique). || Ingénieurs et techniciens. (Opposé à chercheur).
tableau Noms de métiers.
———
II Adj. (V. 1930). De la technique; qui fait prévaloir la technique. || Une « pensée technicienne » (Alain, Humanités, p. 193). Technologique. || Des solutions pratiques, techniciennes. Technique, I. || Une société, une civilisation technicienne, un monde technicien.
3 Frappés à juste titre par l'importance de la technique dans cette société dite industrielle, un certain nombre de théoriciens ont proposé de la nommer : société technicienne. Ils ont suggéré l'image d'un « milieu technique » opposé au « milieu naturel » et caractéristique de cette société.
Henri Lefebvre, la Vie quotidienne dans le monde moderne, p. 95.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Technicien — Techniciens intégrant le satellite américano européen Ulysses Sommaire 1 Définition …   Wikipédia en Français

  • technicien — technikas statusas T sritis profesijos apibrėžtis Asmuo, dirbantis kurioje nors technikos srityje. atitikmenys: angl. technician pranc. technicien, m …   Inžinieriai, technikai ir technologai. Trikalbis aiškinamasis žodynėlis

  • technicien — technikas statusas T sritis profesijos apibrėžtis Asmuo, kuris savo darbe naudoja teoriniais principais pagrįstus įrankius ir metodus, padedančius tam tikroje gamybos ar ekonomikos srityje praturtinti žinias ir patyrimą. atitikmenys: angl.… …   Inžinieriai, technikai ir technologai. Trikalbis aiškinamasis žodynėlis

  • technicien — technikas statusas T sritis profesijos apibrėžtis Vidurinės grandies technikos specialistas. atitikmenys: angl. technician pranc. technicien, m …   Inžinieriai, technikai ir technologai. Trikalbis aiškinamasis žodynėlis

  • TECHNICIEN — n. m. Celui qui connaît les procédés pratiques d’un art, d’un métier et qui sait les employer …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • technicien — ● n. m. ►METIER Individu étrange s occupant de technique …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • technicien — n. tèknichin, na, e (Albanais.001). Fra. Les techniciens de surface (nouveau nom des cantonniers) : lô tèknichin d surfasse (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Technicien de laboratoire — Appellation(s) Technicien de laboratoire, laborantin, technicien en analyses biomédicales. Secteur(s) d activité Recherche Compétences requises …   Wikipédia en Français

  • Technicien forestier indépendant — Technicien forestier Le technicien forestier s occupe de la gestion et à l entretien des forêts. Pour cela il décide des arbres à abattre ou à planter et grâce aux inventaires forestiers effectués en forêt, où il observe et analyse l état actuel… …   Wikipédia en Français

  • Technicien de riviere — Technicien de rivière Technicien de rivière modifier  …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.